« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

23/05/2010

DIMANCHE DE LA PENTECÔTE



Jésus avait jeté les fondements de l'Église au cours de sa vie apostolique et lui avait communiqué ses pouvoirs après sa Résurrection. C'est l'Esprit-Saint qui devait achever la formation des Apôtres et les revêtir de la force d'En-Haut. Au règne visible du Christ succède le règne visible du Saint-Esprit qui se manifeste en descendant sur les disciples de Jésus. la fête de la Pentecôte est la fête de la promulgation de l'Église. Aussi choisissait-on la basilique dédiée à S.Pierre, chef de l'Église, pour la station de ce jour. Jésus nous dit l'Évangile, avait annoncé aux siens l'arrivée du divin Paraclet et l'Épître nous montre la réalisation de cette promesse. C'est à l'heure de Tierce que le Cénacle est investit par l'Esprit de Dieu. Un vent impétueux qui souffle soudainement aux abords de la maison, et l'apparition de langues de feu à l'intérieur, en sont les signes merveilleux. Éclairés des lumières du Saint-Esprit et remplis de l'effusion de ses sept dons, les Apôtres sont renouvelés et vont renouveler à leur tour l'univers entier. Et la grand'-messe (sèche pour bon nombre d'entre nous), est le moment où nous recevons aussi " l'Esprit-Saint que Jésus, monté au ciel, répand en ce jour sur les enfants de l'adoption " car chacun des mystères du Cycle opère des grâces en nos âmes au jour anniversaire où l'Église le célèbre. Nous disions pendant l'Avent au Verbe : "Venez Seigneur, expier les crimes de votre peuple ", disons à cette époque avec l'Église à l'Esprit-Saint : "Venez Esprit-Saint, remplissez les coeurs de vos fidèles et allumez en eux le feu de votre amour ". C'est la plus belle et la plus nécessaire des oraisons jaculatoires, car c'est l'Esprit-saint qui " doux hôte de notre âme ", est le principe de toute notre vie surnaturelle.


Commentaire sur l'Épître

" Vous avez entendu, dit S.Grégoire, que l'Esprit-Saint descendit sur les Apôtres en forme de langues de feu, car, comme le dit S.Paul " notre Dieu est un feu qui consume " (Hébr. 12,29), c'est-à-dire un feu incorporel et invisible qui consume la rouille des péchés et qui chasse la vapeur produite par le froid dans les coeurs en y allumant le désir des choses éternelles. l'Esprit-Saint s'est manifesté sous forme de langues de feu parce que ceux qu'il a remplis, il les a fait brûlant et parlant le langage des cieux. Aussi, tandis qu'ils prêchaient le Dieu qu'on doit aimer, enflammèrent-ils les coeurs des auditeurs, car vain est le sermon de celui qui enseigne, s'il ne parvient pas à allumer un incendie d'amour. "


Commentaire sur l'Évangile

" Que votre langue, votre esprit, votre vie tout entière se consacrent à la recherche de l'amour de Dieu, car l'amour de Dieu n'est jamais inactif. Celui-là opère de grandes choses qui s'y consacre ; c'est tout le contraire pour celui qui n'aime pas ". S.Grégoire
Jésus fut le modèle de cet amour car toujours il fit ce que son Père lui avait ordonné de faire.


Homélie de saint Grégoire Pape

Il me paraît bon, frères très chers, de passer brièvement sur les paroles de cet évangile, afin de pouvoir nous arrêter plus longuement à contempler une si grande solennité. Aujourd'hui, en effet, l'Esprit-Saint est descendu, avec un bruit soudain, sur les disciples, et a transformé l'amour charnel de leurs coeurs en amour de lui-même. tandis que des langues de feu apparaissent au-dehors, leurs coeurs s'enflamment au-dedans ; car, en recevant Dieu sous une apparence de feu, ils deviennent tout brûlants d'un suave amour. L'Esprit-Saint lui-même en effet, est amour ; c'est pourquoi saint Jean dit : Dieu est charité (! Jean 4, Cool. Celui donc qui désire Dieu de tout son coeur possède dèjà sûrement celui qu'il aime. Car personne ne pourrait aimer Dieu, s'il ne possédait celui qu'il aime.

Cependant, si l'on demande à l'un d'entre vous s'il aime Dieu, il répond en toute confiance et sécurité : Je l'aime. Mais dès le début de la lecture, vous avez entendu ce que dit la Vérité : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole. La preuve de l'amour est donc le témoignage des oeuvres. C'est pourquoi, dans son épître, le même saint Jean dit : Celui qui dit : J'aime Dieu, et ne garde pas ses commandements, est un menteur (1 Jean 3,4). En effet, nous aimons vraiment Dieu et nous gardons ses commandements si nous réprimons nos passions. car celui qui se laisse aller encore à ses désirs illicites, assurément n'aime pas Dieu puisqu'il lui résiste par sa volonté.

Et mon Père l'aimera, et nous viendrons à lui, et nous ferons en lui notre demeure. Pensez, frères très chers, quel grand honneur c'est de posséder, dans la demeure de notre coeur, la présence de Dieu. Certes, si quelque ami riche ou puissant devait entrer dans notre maison, celle-ci toute entière serait nettoyée en grande hâte, de crainte qu'il ne s'y trouvât quelque chose qui blessât les yeux de l'ami à son entrée. Qu'il efface donc les souillures causées par toute oeuvre mauvaise, celui qui prépare à Dieu la demeure de son âme. Mais voyez ce que dit la Vérité : Nous viendrons, et nous ferons en lui notre demeure. Il vient, en effet, dans le coeur de certaines personnes, sans y faire sa demeure ; car, après avoir, par la componction, senti le regard de Dieu, ces gens oublient, au moment de la tentation, ce qui les avait touchés, et ainsi retombent dans leurs péchés, comme s'ils ne les avaient jamais pleurés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails