« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

07/09/2010

15 septembre-Notre-Dame des sept douleurs



Les Sept Douleurs de la Bienheureuse Vierge Marie


Marie se tenait debout au pied de la Croix où Jésus était suspendu, et comme
l'avait prédit Siméon, un glaive de douleur transperça son âme.
Impuissante, elle voit son doux enfant désolé dans les angoisses la
mort, et elle recueille son dernier soupir ». La compassion que son
cœur maternel ressent au pied de la croix lui a mérité, d'obtenir sans
passer par la mort, la palme du martyre avec une grande solennité par
les Servites au XVIIe slècle, la fête des sept douleurs de la sainte
Vierge fut étendue par Pie VII à toute l'Église en 1817, afin de
rappeler les souffrances qu'elle venait de traverser dans la personne
de son chef d'abord exilé et captif, puis délivré grâce à la protection
de la Vierge. Sa Saintetê Pie X a élevé en 1908 eette fête au rang des
solennités de deuxième classe, et, en 1912 il l'a fixée au 13 septembre
où elle prend la place du jour octave de la Nativité.

Comme la première fête des Douleurs de Marie, au Temps de la Passion, nous
montre la part qu'elle prit, au sacrifice de Jésus, sachons voir » dans
la seconde, au Temps après la Pentecôte, toute la compassion que
ressent la Mère du Sauveur envers l'Église, l'épouse de Jésus,
crucifiée à son tour, et dans la dévotion aux Douleurs de Marie
s'accroît dans les temps de calamités qu'elle traverse.

La fête de Notre-Dame des Sept-Douleurs a pour but de
nous rappeler le martyre inouï qu'endura l'auguste Vierge en tant que
co-rédemptrice du genre humain. L'Eglise honore en ce jour Ses
incomparables douleurs, spécialement celles qu'Elle ressentit au pied
de la croix au moment de la consommation du mystère de notre
Rédemption. Après s'être concentré sur le déchirement de l'âme de Marie
au jour de la Passion de Son Fils, jour où Ses souffrances atteignirent
leur maximum d'intensité, la piété des fidèles s'est étendue à d'autres
douleurs que la divine Mère éprouva à différentes occasions de Sa très
sainte vie.

Pour illustrer les douleurs de la Vierge-Mère, les
peintres représentent Son Coeur percé de sept glaives, symbole des sept
principales douleurs de la Mère de Dieu, qui la couronnèrent Reine des
martyrs. Voici la liste de ces sept douleurs dont le souvenir est cher
aux vrais enfants de Marie:

1. La prophétie du saint vieillard Siméon.

2. La fuite en Egypte.

3. La disparition de Jésus au Temple pendant trois jours.

4. La rencontre de Jésus portant Sa croix et montant au Calvaire.

5. Marie debout au pied de la croix.

6. La descente de Jésus de la croix et la remise à Sa Mère.

7. L'ensevelissement de Jésus dans le sépulcre.

La très Sainte Vierge S'est plue à manifester au monde
combien la dévotion à Ses douleurs infinies Lui était agréable et nous
était salutaire. A plusieurs reprises, Elle est venue stimuler la foi
et la piété des fidèles en apparaissant toute inondée de larmes, dans
différents pays. Citons par exemple l'apparition de Notre-Dame de La
Salette, en France, en 1846, la manifestation des larmes de la Vierge
de Quito, en Equateur, celle de Notre-Dame des Sept-Douleurs de
Campocavallo, à Osimo, en Italie, et en 1956, la touchante intervention
de la Vierge de Syracuse, dans le port de Sicile, sur la côte est de
l'Italie.

Contemplons dans les bras de Marie, l'Homme-Dieu
crucifié pour nos iniquités et compatissons aux douleurs excessives de
notre Mère du ciel. Joignons nos larmes aux Siennes et détestons nos
péchés qui ayant provoqué la mort de Son divin Fils, ont également été
la cause de Son intime martyre. Prions-La de nous obtenir du Sauveur
les grâces nécessaires pour profiter de Ses exemples et imiter Ses
vertus lorsqu'Il Lui plaira de nous faire part de Ses humiliations, de
Ses douleurs et de Sa croix.


Résumé O.D.M.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails