« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

07/09/2010

Virgo Maria Newsletter N°381

La Lettre de Virgo-Maria.org - N°381

7 septembre 2010 La voix des combattants pour la survie des sacrements valides

Les Dernières Nouvelles...

L’agent ex(?)-Anglican Mgr Williamson « rejoue-t-il 2004 » pour prendre la tête d’une scission programmée au sein de la FSSPX ? Face au « Truqueur mitré » (Mgr Fellay) voici le « Rabatteur mitré » au service de la Rome apostate !

Publication du 5 septembre 2010

Fellay contre Williamson Mgr Williamson vient de proclamer le 21 août 2010, « l’échec doctrinal » des « discussions doctrinales » de la FSSPX avec le Vatican moderniste. L’évêque à la Rose de la FSSPX dévoile par la même occasion « un “Motu Proprio” qui “rétablirait dans l'Église” une fois pour toutes la FSSPX, sans lui demander d'accepter explicitement ni Vatican II ni la Nouvelle Messe, mais seulement, par exemple, le “Catéchisme de l'Église Catholique de Jean-Paul II paru en 1992” » : le prétendu CEC  de 1992 qui n’est rien d’autre qu’un tissu d’erreurs et d’hérésies puisées dans Vatican II. L’ex(?)-Anglican Mgr Williamson se pose donc en défenseur de « ceux qui croient en la doctrine catholique ». Mgr Fellay lui répond le 25 août : "Rien n'est changé ...tout cela est inconsistant - vide." et manifeste un profond agacement : "Je suis très las de tout cela " ... "La déclaration de Mgr Williamson n'est pas autorisée, elle est personnelle et n'émane pas de notre Fraternité." L’abbé Zins répond à Mgr Williamson, traite l’évêque britannique de « faux "dur" » et « anglican mal converti » et montre que les déclarations de l’évêque à la Rose de la Fraternité ne sont pas alimentées par la doctrine catholique : « Sa façon de s'exprimer donne en effet à entendre qu'en sa vue déformée de la vraie nature de l'Église, il y aurait ou pourrait y avoir d'un côté l'unité (ce qu'il appelle souvent avec une pointe de mépris anglican "les Romains" ), et de l'autre la vérité ».
    1. L’offensive de Mgr Williamson qui dévoile les étapes du plan de Rome et de Mgr Fellay pour rallier. Mgr Fellay dément le contenu mais confirme l’existence d’un plan
    2. Le schéma d’une dialectique organisée par la Rome apostate entre le « menteur » public Mgr Fellay et le « rabatteur  mitré » Mgr Williamson : le contrôle des 2 anneaux par une loge supérieure
    3. Mgr Williamson, l’évêque à la Rose de la Fraternité, anticipe le ralliement et veut prendre la tête de l’opposition au ralliement pour mieux la neutraliser
    4. Depuis son repaire londonien, Mgr Williamson, l’évêque à la Rose de la Fraternité, peaufine son réseau au sein de la FSSPX
    5. Un schéma très simple et toujours efficace : la scission programmée des deux anneaux, Mgr Williamson, l’évêque à la Rose de la Fraternité, captant la réaction pour mieux la neutraliser
    6. Mgr Williamson, l’évêque à la Rose de la Fraternité, emporterait le séminaire de Winona dans sa scission programmée
    7. La très éculée « attente des fidèles » malicieusement mise en avant par Mgr Williamson
    8. Le « super-menteur » public Mgr Fellay avoue son « plan » et se dévoile à son insu
    9. Pour son projet de « récupération », Mgr Williamson, l’évêque à la Rose de la Fraternité, bénéficie des hautes protections que seuls les cercles mondialistes influents sont à même de lui procurer
Pour faire échouer « les plans » dont se flatte Mgr Fellay, il faut refuser radicalement la fausse dialectique imposée par la Rome apostate entre Mgr Fellay pro-ralliement et un Mgr Williamson anti-ralliement. Ce schéma est faux et fabriqué pour enfermer les fidèles et les clercs catholiques dans une impasse.
La voie de sortie consiste à chasser les deux évêques, le « truqueur » et le « rabatteur », tous deux traîtres à Mgr Lefebvre.

(lire la suite...)      
En savoir plus … - Télécharger en PDF PDF

Pour vous abonner ou vous désabonner de la lettre d’information Virgo-Maria, veuillez remplir le formulaire disponible sur notre site http://www.virgo-maria.org/

Qui et pourquoi, depuis la mort de Mgr Lefebvre en 1991, a détourné la finalité surnaturelle de l'OPERATION-SURVIE des sacres de 1988, pour assigner à la FSSPX ce FAUX objectif prioritaire de la « ré-conciliation » avec la Rome conciliaire (en fait la « ré-conciliarisation » de la FSSPX) ?
Qui a, depuis 2000, PROMU et Pourquoi, le FAUX préalable de la messe de Saint Pie V ?
Pourquoi n'a-t-on pas posé le vrai préalable du rétablissement du vrai Sacerdoce de vrais prêtres ordonnés par des évêques validement sacrés selon le rite valide des Saints Ordres ?
Qui a INVENTE, et pourquoi, le faux préalable de la levée des «excommunications» ?
Pourquoi n'a-t-on pas posé la VRAIE question de l'abrogation de Pontificalis Romani INVALIDE de 1968 et du rétablissement du VRAI  rite de la consécration épiscopale VALIDE d'avant 1968 ?
A quoi servirait-il, en effet, de faire dire le VRAI rite de la messe par de FAUX prêtres ?
Serait-ce donc qu'après avoir obligé de VRAIS prêtres à dire une FAUSSE messe, l'on veuille désormais faire dire la messe du VRAI rite par de FAUX prêtres  ?
Serait-ce que l'on veuille «concilier» les VRAIS prêtres qui disent encore la VRAIE messe avec un clergé aussi INVALIDE que le FAUX CLERGE ANGLICAN ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails