« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

11/11/2010

Le Pape Benoît XV denonce le nouvel ordre mondial en 1920


Alors que l'abbé Ratzinger appelle de ses vœux à l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial (discours du 25 décembre 2005) et à la mise en place "urgente" d’une "véritable Autorité politique mondiale reconnue par tous" et à laquelle  ("encyclique Caritas in veritate" du 29 juin 2009), le Pape Benoît XV dénonçait dès 1920 la volonté de la franc-maçonnerie de créer une république universelle :

"Voici, en effet, que mûrit l'idée que tous les plus dangereux fauteurs de désordre appellent de leurs vœux et dont ils escomptent la réalisation, l'avènement d'une république universelle, basée sur les principes d'égalité absolue des hommes et de communauté des biens, d'où serait bannie toute distinction de nationalités et qui ne reconnaîtrait ni l'autorité du père sur ses enfants, ni celle des pouvoirs publics sur les citoyens, ni celle de Dieu sur la société humaine. Mises en pratique, ces théories doivent fatalement déclencher un régime de terreur inouïe, et dès aujourd’hui une partie notable de l'Europe en fait la douloureuse expérience. "
 
Benoît XV

 In Motu Proprio "Bonum sane" (25 juillet 1920), à propos des solennités  du cinquantenaire de la proclamation de saint Joseph, époux de la Bienheureuse Vierge Marie, comme patron de l'Eglise catholique.


 Pour en savoir plus :
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails