« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

01/01/2011

Les paradoxes insoutenables de l’abbé de Cacqueray

La Lettre de Virgo-Maria.org - N°403

1er janvier 2011 La voix des combattants pour la survie des sacrements valides

Les Dernières Nouvelles...

Publication du 1er janvier 2011

Régis de Cacqueray
À Versailles, le 2 octobre, l’abbé de Cacqueray a brandi à la tribune l’ouvrage de Mgr Gherardini. Le VM  du même 2 octobre qui avait précédé cette conférence a parfaitement anticipé l’attitude du responsable de Suresnes, qui suit exactement la logique imposée par le clan des infiltrés. Une logique prédictive, puisque nous n’avons eu aucun mal à en deviner la trajectoire.
Ce soir là, pour le Supérieur du District de France de la FSSPX, il était temps de fermer en 2009 le débat public ouvert par Mgr Lefebvre il y a 48 ans sur Vatican II, pour enfin ouvrir le débat à huis clos préconisé par Mgr Gherardini en 2010.
Se dépêtrant au milieu des contradictions imposées par Mgr Fellay, l’abbé de Cacqueray a fini, devant l’évidence, par reconnaître en fin de conférence que le maintien du secret dans les « conversations doctrinales » n’était plus tenable et que la FSSPX allait bientôt devoir les rendre publiques.
Il a également dévoilé des indices qui permettent de deviner comment Mgr Fellay s’apprêterait à manipuler les fidèles pour conclure la 3° croisade du Rosaire (consécration de la Russie au Cœur immaculé de Marie), en lien avec la révolution cléricale en cours au sein du monde orthodoxe du Patriarcat de Moscou, et le concile Panorthodoxe  qui va s’ouvrir officiellement en 2012 pour détruire le monachisme. En effet, selon le supérieur de District de France, cette consécration constituerait un « fait » qui irait, paraît-il, « à l’opposé de Vatican II » en le contredisant par rapport à la liberté religieuse, l’œcuménisme, et la collégialité. Selon l’abbé de Cacqueray, une telle « consécration » aurait un grand impact par rapport aux problèmes posés par Vatican II. Or, loin de représenter un abandon de l’œcuménisme, de la liberté religieuse et de la collégialité, un tel évènement parachèverait l’un des couronnements du plan Rose+Croix anglican œcuménique britannique  de la théorie des 3 branches du pasteur Pusey. L’abbé de Cacqueray voudrait donc faire passer pour un acte « anti-œcuménique », ce qui en marquerait une avancée majeure préparée par les milieux anglicano-Rose+Croix depuis 150 ans. Ce simulacre de consécration serait amplifié si, à la consécration officielle par Ratzinger et les 4000 pseudo « évêques » conciliaires, se joignait dans leur initiative l’action concourante du patriarche de Moscou Kyrill Ier et plus encore, entouré du concile pan-orthodoxe destructeur du Sacerdoce sacrificiel.
Visiblement l’ignorance crasse du monde anglican et de la subversion britannique règnent à Suresnes et permettent toutes les tromperies auprès des clercs ignorants qui, tel l’abbé de Cacqueray, en sont au niveau zéro de l’étude des Rose+Croix d’Outre-Manche.

(lire la suite...)      
En savoir plus … - Télécharger en PDF PDF

Pour vous abonner ou vous désabonner de la lettre d’information Virgo-Maria, veuillez remplir le formulaire disponible sur notre site http://www.virgo-maria.org/

Qui et pourquoi, depuis la mort de Mgr Lefebvre en 1991, a détourné la finalité surnaturelle de l'OPERATION-SURVIE des sacres de 1988, pour assigner à la FSSPX ce FAUX objectif prioritaire de la « ré-conciliation » avec la Rome conciliaire (en fait la « ré-conciliarisation » de la FSSPX) ?
Qui a, depuis 2000, PROMU et Pourquoi, le FAUX préalable de la messe de Saint Pie V ?
Pourquoi n'a-t-on pas posé le vrai préalable du rétablissement du vrai Sacerdoce de vrais prêtres ordonnés par des évêques validement sacrés selon le rite valide des Saints Ordres ?
Qui a INVENTE, et pourquoi, le faux préalable de la levée des «excommunications» ?
Pourquoi n'a-t-on pas posé la VRAIE question de l'abrogation de Pontificalis Romani INVALIDE de 1968 et du rétablissement du VRAI  rite de la consécration épiscopale VALIDE d'avant 1968 ?
A quoi servirait-il, en effet, de faire dire le VRAI rite de la messe par de FAUX prêtres ?
Serait-ce donc qu'après avoir obligé de VRAIS prêtres à dire une FAUSSE messe, l'on veuille désormais faire dire la messe du VRAI rite par de FAUX prêtres  ?
Serait-ce que l'on veuille «concilier» les VRAIS prêtres qui disent encore la VRAIE messe avec un clergé aussi INVALIDE que le FAUX CLERGE ANGLICAN ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails