« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

09/03/2011

LE CARÊME par Dom Prosper Guéranger, abbé de Solesmes

— 9 mars 2011 —


« On donne le nom de Carême au jeûne de quarante jours par lequel l’Église se prépare à célébrer la fête de Pâques ; et l’institution de ce jeûne solennel remonte aux premiers temps du Christianisme. Notre-Seigneur Jésus-Christ Lui-même l’a inauguré par Son exemple, en jeûnant quarante jours et quarante nuits dans le désert ; et s’Il n’a pas voulu, dans Sa suprême sagesse, en faire un commandement divin qui dès lors n’eût plus été susceptible de dispense, Il a du moins déclaré que le jeûne imposé si souvent par l’ordre de Dieu dans l’ancienne loi serait aussi pratiqué par les enfants de la loi nouvelle...
Don Guéranger
On ne doit pas s’étonner qu’un temps aussi sacré que l’est celui du Carême soit un temps rempli de mystères. L’Église, qui en a fait la préparation à la plus sublime de ses fêtes, a voulu que cette période de recueillement et de pénitence fût marquée par les circonstances les plus propres à réveiller la foi des fidèles et à soutenir leur constance dans l’œuvre de l’expiation annuelle… ».
Nous vous souhaitons un saint Carême.
In Christo Rege

Résistance catholique 

http://resistance-catholique.org/


  1. Télécharger le texte en PDF PDF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails