« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

28/03/2011

Serviam est une simple lettre d'informations sur les relations entre l'église Conciliaire et le judaïsme.


La Lettre Serviam N° 28 - 27 Mars 2011

Saint Laurent de Brindes et le faux œcuménisme conciliaire

 

Ratzinger-Benoît XVI a consacré sa catéchèse du mercredi 23 mars 2011 à saint Laurent de Brindes. Saint Laurent de Brindes nait à Brindisi (Italie) en 1559. Il entre à 16 ans chez les capucins de Vérone et fait profession, prenant le nom de Laurent, comme le fameux diacre martyr. Il devient général des Capucins. Il est mort au Portugal en 1619 après 45 ans de vie religieuse. Il est béatifié en 1783 par Pie VI et canonisé en 1881 par Léon XIII. On le fête le 21 juillet, jour de sa mort.
Saint Laurent de BrindesSaint Laurent de Brindes est célèbre par les multiples conversions qu’il effectua parmi les juifs d’Italie.
On pourra également se reporter au numéro 8, page 3, de Serviam, pour y lire le récit de l’abbé Rohrbacher sur les conversions effectuées par saint Laurent de Brindes chez les juifs d’Italie. Lire également le passage (recopié en annexe) que le Père Isodoro Da Alatri consacre à ”Saint Laurent de Brindes et la responsabilité des Juifs dans la mort du Christ” dans son livre ”Qui a tué Jésus-Christ ?
De même, saint Laurent de Brindes est resté célèbre pour avoir combattu les erreurs de Luther et pouvoir avoir libéré l’Autiche du joug des infidèles ottomans.
Si, comme le souligne Ratzinger-Benoît XVI, saint Laurent de Brindes eut du succès, ce fut en combattant l’erreur et en convertissant. Nous sommes loin des cérémonies d’Assise (que Ratzinger-Benoît XVI renouvellera bientôt), des dialogues judéo-chrétiens,  des communautés de Taizé, de l’exaltation du tryptique républicain ”liberté-égalité-fraternité” et de la fraternité universelle chère à tous les mondialistes.
  1. Lire la Lettre Serviam en entier   Télécharger
  2. Télécharger la Lettre Serviam N° 28   Télécharger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails