« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

22/04/2011

Prière pour la conversion des juifs du Vendredi saint



À l’inverse des modernistes destructeurs qui ne veulent plus convertir les Juifs à la seule arche de salut qu’est l’Église Catholique fondée par Notre Seigneur Jésus-Christ, récitons, en ce vendredi saint, cette prière à la Sainte Vierge pour la conversion des Juifs :


Ô fille d’Israël, tombant à vos genoux,
De votre Fils j’espère apaiser le courroux.
Pour les Juifs aveuglés, par votre cœur de Mère,
Obtenez un rayon de céleste lumière
Qui montre le chemin au peuple retenu
Bien loin de son Sauveur, depuis longtemps venu.
Vous prendrez en pitié ces pauvres âmes juives
Qu’un cruel ennemi retient toujours captives,
Vous les rendrez, enfin dignes d’un meilleur sort.
Sur la croix il priait pour ce peuple perfide,
Et voulait pardonner l’infâme déicide.
De sa conversion obtenez le bienfait,
Et que son repentir efface son forfait.
De ce long châtiment, abrégez la durée,
Qui change aux yeux de tous leur triste destinée.
Ils ont été maudits pour leur funeste erreur,
Qu’ils soient bénis et voient la fin de leurs malheurs.
Qu’ils gardent leurs trésors, mais nous donnent leurs âmes
Que nous voulons remplir de vos célestes flammes.
Les ruses de Satan jamais ne prennent fin,
Et jusqu’au dernier jour l’infernal assassin
Aux enfants d’Abraham déclarera la guerre ;
Car qui peut désarmer l’inexorable colère
De cet ange déchu qui se voit détrôné,
Et qui maudit le Dieu dont il s’est détourné ?
Si de cet ennemi elle est victorieuse
Oh votre nation deviendra glorieuse.
Ouvrez aussi les yeux de leurs savants Docteurs
Qui sont ensevelis dans les mêmes erreurs
Sur la lettre et l’esprit de la Sainte Écriture
Tout en gardant au fond de leurs cœurs la droiture.
Ayez un peu d’égard à leur sincérité,
Car ils sont malheureux dans l’incrédulité !
S’ils connaissaient Jésus, sainte Vierge Marie !
Bientôt vous changeriez les chagrins de la vie
Contre les doux transports de l’éternel bonheur,
Pour ceux qui le servent et d’esprit et de cœur.
Puisqu’ils sont en retard de dix-huit cent années
Procurez-leur enfin les belles destinées
Que promet le Messie à ses meilleurs amis.
Après avoir été ses pires ennemis,
Ô Juifs ! vous qui rêviez l’universel empire,
Le royaume du ciel ne peut-il vous suffire ?
Et quand Jérusalem avec le mont Thabor
Par vous seraient conquis à l’aide de votre or
Qu’en ferez-vous, hélas ! si Dieu dans sa justice
Vous repousse et vous condamne à l’éternel supplice ?
Des jours ensoleillés doivent briller pour vous
Si pour bénir Jésus vous tombez à genoux.


Pour en savoir plus sur la prière pour les Juifs : http://www.nostra-aetate.org/HTML_La-lettre-Serviam/2010/SERVIAM_027.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails