« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

12/07/2011

En Irlande du Nord, une église catholique vandalisée avant les marches protestantes

L’église catholique Notre-Dame à Ballymena, au nord de Belfast, en Irlande du Nord, a été vandalisée le 9 juillet dernier, à la veille des marches orangistes prévues pour défiler le 12 juillet à travers l’Irlande du Nord.

Les parades orangistes, organisées chaque 12 juillet par les protestants irlandais, commémorent la victoire du roi protestant Guillaume d’Orange sur son rival catholique, le roi James II, le 12 juillet 1690.

Le vandalisme commis contre l’église de Ballymena ravive les tensions communautaires en Irlande du Nord, marquées par plusieurs actes de violence commis au cours du week-end. Ces violences, qui ont éclaté dans plusieurs villes, ont opposé protestataires loyalistes (protestants) et forces de police. La police avait retiré des drapeaux loyalistes placés près d’une église catholique à Ballyclare (au nord de Belfast). Six policiers ont été blessés et plusieurs voitures, brûlées, selon le Belfast Telegraph.


Une forte minorité de catholiques

D’après le même quotidien d’Ulster, une famille catholique de Magherafelt (à l’ouest de Belfast) a prévu de déménager après des attaques contre leur maison.

Ces violences montrent les difficultés à apaiser les tensions communautaires en Irlande du Nord malgré l’accord historique conclu entre unionistes et républicains le 10 avril 1998, dit accord du Vendredi Saint, mettant fin à trente années d’un conflit qui a fait près de 4 000 victimes.

La population d’Irlande du Nord, enclave du Royaume-Uni, compte une majorité de protestants et une forte minorité de catholiques. À l’inverse, la République d’Irlande voisine comprend une très large majorité de catholiques et une toute petite minorité protestante.

SÉBASTIEN MAILLARD

http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/Monde/En-Irlande-du-Nord-une-eglise-catholique-vandalisee-avant-les-marches-protestantes-_NP_-2011-07-11-688183

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails