« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

01/09/2011

Le « hold-up canonique unilatéral » de la FSSPX par Rome

14 septembre 2011 : le « hold-up canonique unilatéral » de la FSSPX par Rome, avec la complicité de Mgr Fellay


Mgr Williamson (taupe n°1 de la FSSPX, l’agent des cercles subversifs britanniques jouant de concert avec Rome un jeu de revers)


Le pseudo-cardinal Levada accueillant « Mgr » Hepworth (Anglicans invalides) au sein de l’église Conciliaire, avant d’accueillir « unilatéralement » la FSSPX le 14 septembre


Mgr Fellay, au sourire flagorneur, courtisant les bonnes grâces de Ratzinger-Benoît XVI à Rome en échange de la trahison de l’œuvre de Mgr Lefebvre
 
Les différentes fuites sur la prochaine convocation du directoire de la FSSPX à Rome par le pseudo-“cardinal” Lévada, pour le 14 septembre 2011, annoncent une « reconnaissance canonique unilatérale » de la FSSPX par les autorités modernistes mondialistes et apostates, et l’imposition d’un statut canonique d’ « ordinariat », qui – paraît-il (?) – seraient sans contrepartie apparente ni formelle de la FSSPX.
En réalité, cette présentation en trompe l’œil dissimule une opération inverse : le début du hold-up canonique de l’œuvre de Mgr Lefebvre opérée par les stratèges modernistes apostats, avec la complicité active de Mgr Fellay. Nous allons voir pourquoi.
À quinze jours de l’échéance, sur instruction de la Direction de la FSSPX (abbé Schmidberger, complice caché de Mgr Williamson), le site Internet du District des États-Unis, vient de purger tous les sermons et déclarations de Mgr Williamson, créant ainsi un casus belli apparent qui va permettre à l’évêque britannique d’amorcer une révolte afin de tenter d’emporter avec lui le deuxième anneau : le noyau des abbés voulant rester fermes dans la Foi et fidèles à Mgr Lefebvre. Ainsi par une désormais éculée « gestion des contraires », la taupe britannique, qui agit de façon coordonnée avec son complice depuis 39 ans, l’abbé Schmidberger (taupe n°2 de la FSSPX), espère berner les crétins ou les naïfs et les entraîner à le suivre dans une scission de la FSSPX et la création d’une nouvelle structure de « résistance » à l’extérieur de la FSSPX. Par ailleurs le réseau des relais de Mgr Williamson (abbé Nitoglia, etc.) est en ébullition et déborde d’initiatives.
Tout se met donc en place pour accélérer la scission de la FSSPX et l’intégration de la partie ralliée, sous le contrôle dictatorial de Mgr Fellay, au sein de l’église Conciliaire.
À quinze jours du séisme, les inquiétudes et les tensions ne cessent de croître parmi les clercs et les fidèles de la FSSPX, à tel point que la maison généralice de Menzingen a été contrainte de publier un communiqué pour interdire tout débat au sein de la FSSPX sur cet événement. Le régime soviétoïde imposé par Mgr Fellay a donc connu une étape supplémentaire dans la censure et la police de la pensée.
Ce “communiqué-menace” cite le sermon inepte et impie de Mgr de Galarreta lors des ordinations de juin 2011 à Écône. Dans ce sermon stupide par ses thèses et profondément nul, l’évêque espagnol nie radicalement le message de La Salette et les propos prémonitoires du Pape Saint Pie X sur la venue de l’Antéchrist, en voulant faire croire que la solution à la crise viendrait de Rome et de sa propre réforme. La Très Sainte Vierge Marie a balayé par avance, en 1846, cette assertion en déclarant que : « Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l’Antéchrist ». Mgr Fellay avait d’ailleurs repris ce message de La Salette à Saint-Malo lors de son sermon du 15 août 2008 : quelle duplicité !
Les prochaines semaines seront donc parsemées des initiatives du « réseau Williamson » et des discours en trompe l’œil de Mgr Fellay pour tenter de faire passer la pilule auprès des fidèles de la FSSPX, et présenter cette réunion romaine comme une « avancée positive » qui « n’engage à rien ».
Le climat de terreur et d’interdiction de critiquer Ratzinger-Benoît XVI est à son comble au sein de la FSSPX, Mgr Fellay et l’abbé de Cacqueray pourchassant impitoyablement les braves prêtres qui persisteraient à armer les familles et les fidèles intellectuellement et doctrinalement contre les modernistes romains, et surtout leur chef, cet ennemi juré de Mgr Lefebvre.
Les prêtres de la FSSPX sont terrorisés, se sachant surveillés par une petite clique qui tient les postes de Direction.
Ajoutons que cette fuite d’information sur la réunion du 14 septembre est cautionnée par l’universitaire Luc Perrin sur le Forum Catholique. Favorable au ralliement de la FSSPX, il est l’une des chevilles ouvrières laïques du cercle occulte du G.R.E.C. où grenouillent les abbés Lorans, Celier, Barthe et Aulagnier, dans ce « think tank » parisien du ralliement de l’œuvre de Mgr Lefebvre. Autant dire qu’il est parfaitement informé du piège dans lequel la Rome apostate s’apprête à précipiter la FSSPX, avec le consentement enthousiaste de Mgr Fellay, flanqué de ses deux assistants pro-ralliement, les abbés Nély et Pfluger. Il y a de cela trois ou quatre ans, l’abbé Nély a été photographié sur la place Saint-Pierre, baisant respectueusement les mains de l’abbé apostat Ratzinger-Benoît XVI, VM l’a publié.
Cette « reconnaissance unilatérale » ne ferait qu’accomplir le scénario de ralliement préconisé en 2007 par l’abbé Celier dans son livre « Benoît XVI et les traditionalistes », publié et préfacé par un franc-maçon public et militant de la Grande Loge de France, et vendu avec enthousiasme par l’abbé de Cacqueray.

(lire la suite...)     - Télécharger en PDF PDF

http://www.virgo-maria.org/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails