« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

31/10/2011

La Lettre Serviam N° 29

Serviam est une simple lettre d'informations sur les relations entre l'église Conciliaire et le judaïsme.



La Lettre Serviam N° 29 - 30 Octobre 2011

 


Aux ordres des Juifs


Ces deux derniers mois, l’actualité a été dominée par les tractations entre la Rome conciliaire et la Fraternité Sacerdotale Sainte Pie X (FSSPX), par le voyage de Ratzinger en Allemagne et par le renouvellement du scandale de la cérémonie d’Assise.
Premièrement, Mgr Fellay est actuellement en train d’examiner (à moins que tout cela ne soit que du cinéma, tout étant déjà bouclé depuis bien longtemps... mais il faut quand même faire illusion devant les fidèles) un document que le Cardinal Levada (qui ne doit d’être à Rome que pour échapper aux charges qui pèsent contre lui aux États-Unis sur les effroyables histoires de mœurs de son ancien diocèse) lui a remis.
Si l’on est conséquent, aucun accord ne pourra être trouvé entre la FSSPX et la Rome de Ratzinger. Ratzinger prouve quotidiennement qu’il reste un moderniste par ses actions et ses paroles (comme par exemple son attachement viscéral à cet œcuménisme dévoyé qui a eu son point d’orgue cette année à Assise pour renouveler l’acte d’apostasie de son prédécesseur). Lire l’encyclique Pascendi de saint Pie X, c’est y découvrir le portrait de Ratzinger.
Anti-Defamation League (B’nai B’rith)Néanmoins le spectre d’une éventuelle réconciliation de la FSSPX avec la Rome moderniste n’est pas du goût de tout le monde. Si le pseudo-épiscopat montre un peu partout dans le monde son opposition à voir les quatre évêques ordonnés par Mgr Lefebvre les rejoindre, il en est également de même en ce qui concerne la communauté juive. En effet, même si la FSSPX se fait très discrète sur la question juive (on attend toujours une étude majeure sur ce sujet capital de la part d’un clerc de la FSSPX), elle symbolise cependant cet “enseignement du mépris” comme en témoigne son attachement à prier pour les juifs de façon traditionnelle – Mgr Fellay ayant rejeté la nouvelle prière formulée par le Vatican – le vendredi saint. Ainsi un retour de la FSSPX au sein de la Rome moderniste est vu comme un grave retour en arrière par la communauté juive (sans oublier le cas Williamson).
Ainsi, l’Anti-Defamation League (B’nai B’rith) est directement intervenu par l’intermédiaire de son directeur, Abraham Foxman. Sur leur site internet, l’ADL déclare avoir pour mission de “stopper la diffamation des juifs”, ce qui en ce qui concerne l’église catholique peut se traduire par “stopper l’enseignement du mépris”. L’Anti-Defamation League a été reçue à plusieurs reprises par Jean-Paul II et Benoît XVI en audience au Vatican. Abraham Foxman (décoré de la légion d’honneur par Jacques Chirac) avait lancé une campagne mondiale contre le film de Mel Gibson “La Passion”.
  1. Lire la Lettre Serviam en entier   Télécharger
  2. Télécharger la Lettre Serviam N° 29                                                                                                                                                                                                                                                       http://www.nostra-aetate.org/

1 commentaire:

  1. O Bienheureux Jean-Paul, Toi qui baisa si « respectueusement » le coran1, Toi qui, dans la « forêt sacrée » du Togo, en t’inclinant devant « une citrouille séchée remplie d’eau et de farine de maïs » a « prié pour la première fois avec des animistes » qui invoquaient les « Puissance de l’eau »2, Toi qui a loué la « profonde religiosité de Luther »3, Toi qui a mis Confucius, Bouddha, Mahomet et Zoroastre au même rang que Jésus-Christ4, Toi qui, par amour de la liberté religieuse, a poussé les derniers Etats catholiques à ne plus professer la vraie religion comme religion d’État5, Toi qui a toujours su plaire à nos « frères aînés » en reconnaissant que « l’ancienne Alliance n’avait jamais été révoquée »6, vient en aide à tes frères traditionalistes afin qu’ils parviennent à « la pleine réconciliation » et « qu’ils soient un ».

    O Bienheureux Jean-Paul, Toi qui a tant souffert des intégristes Mgr Lefebvre et Mgr de Castro- Mayer qui te refusèrent le titre de « Bon Pasteur »7, intercède auprès du dieu des modernistes et de la conscience onusienne de l’humanité, et fortifie ton fidèle successeur, Benoît, qui t’a heureusement glorifié, afin qu’il réussisse « à réduire les durcissements et les rétrécissements » de la Fsspx, « pour donner ainsi une place à ce qu’il y a de positif et de récupérable pour l’ensemble. » Qu’il se souvienne de son expérience, où il a « vu, dans les années qui ont suivi 1988, que, grâce au retour de communautés auparavant séparées de Rome, leur climat interne a changé ; que le retour dans la grande et vaste Église commune a fait dépasser des positions unilatérales et a atténué des durcissements de sorte qu’ensuite en ont émergé des forces positives pour l’ensemble. »8


    O Bienheureux Jean-Paul, obtient que Benoît persévère fidèlement dans tes enseignements entachés d’hérésies9, qu’il « confirme ses frères » avec zèle, n’abandonnant pour rien au monde « la boussole de l’Eglise pour le XXIe siècle » : le « Concile Vatican II » ; et qu’il tienne bon sur le « magistère post-conciliaire des Papes », car « on ne peut pas geler l’autorité magistérielle de l’Église à l’année 1962, ceci doit être bien clair pour la Fraternité »10.

    Ainsi l’Eglise pourra être le sacrement de la paix mondialiste.

    RépondreSupprimer

Related Posts with Thumbnails