« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

05/10/2011

Rome met la FSSPX au pied du mur et exige qu’elle abandonne le combat de Mgr Lefebvre

La Lettre de Virgo-Maria.org - N°426

5 octobre 2011 La voix des combattants pour la survie des sacrements valides

Les Dernières Nouvelles...

 

Préambule doctrinal (P.D.) : Rome met la FSSPX au pied du mur et exige qu’elle abandonne le combat de Mgr Lefebvre

Publication du 5 octobre 2011

Mgr Fellay, au sourire flagorneur, courtisant les bonnes grâces de Ratzinger-Benoît XVI à Rome en échange de la trahison de l’œuvre de Mgr Lefebvre


Distinguons le texte du P.D. du Vatican et la méthode (faire signer la FSSPX) : la méthode est plus insidieuse et plus dévastatrice que le texte, quel qu’il soit. Rome veut en finir et fixe une échéance à son ultimatum : la FSSPX doit rapidement, au plus tard d’ici moins d’un an, signer un « préambule doctrinal » (PD), en clair : son acceptation de principe des textes de Vatican II (les constitutions dogmatiques conciliaires Sacrosanctum Concilium, Nostra Ætate, Dignitatis Humanæ, Lumen Gentium, …). Le diable se cachant dans les détails, l’abbé apostat Ratzinger-Benoît XVI, a progressivement déplacé, tel un voleur chinois, le terrain de « négociation »  de la FSSPX depuis les principes de Vatican II, vers leur interprétation, les principes, à savoir les textes, étant considérés comme acquis. Pour cela il a recours au jargon pédant et ridicule de l’ « herméneutique de la continuité » dont, depuis le 22 décembre 2005, tous les clercs mondains et ignorants se gargarisent dans leurs publications ou leurs conférences.
Par quel subterfuge, le moderniste hérétique et apostat est-il à présent devenu le donneur d’ordre alors que dans le même temps celui qui devait être l’avocat de l’orthodoxie de la Foi et du Sacerdoce Catholique est devenu le signataire soumis et déférent ? Par quel extraordinaire renversement de situation, l’apostat qui convoque Assise, parvient-il à imposer sa méthode et ses règles ? À exiger la signature de ses opposants, tout en ne s’engageant lui-même à rien, à aucune abjuration, et continuant même à pousser toujours plus loin l’apostasie par l’éloge public de Luther dans son couvent, ou par Assise III entouré de tous les dignitaires des fausses religions ?
Mgr Lefebvre a déjà posé les conditions d’un « retour » à Rome dans la lettre solennelle qu’il adressa aux quatre futurs évêques : « Je vous conférerai cette grâce, confiant que sans tarder le Siège de Pierre sera occupé par un successeur de Pierre parfaitement catholique en les mains duquel vous pourrez déposer la grâce de votre épiscopat pour qu'il la confirme ».
À l’évidence, elles ne sont aucunement réunies aujourd’hui.
Les 7 et 8 octobre 2011 , Mgr Fellay réunit un chapitre général extraordinaire à Albano, près de Rome, à huis clos, pour lui soumettre le P.D. (gardé secret) à sa signature et identifier les points doctrinaux à négocier avec Rome avant d’y apposer sa signature.
Nous lançons un appel important aux prêtres et aux fidèles pour réagir et s’organiser face à cette trahison qui se prépare.

(lire la suite...)      
En savoir plus … - Télécharger en PDF PDF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails