« Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées, et que vous nous enseignez par votre Église, parce qu’étant la Vérité même vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper. » (Acte de Foi)

«Celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi, puisqu'il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu'Il est la souveraine vérité et le motif propre de la foi »(Léon XIII, Satis cognitum).

31/12/2011

La presse reconnaît l’exactitude des informations de Virgo-Maria.org



La grande presse reconnaît l’exactitude des informations de Virgo-Maria.org et s’en fait l’écho

Publication du 30 décembre 2011

Bernard FellayM. Le Curé Paul Schoonbroodt, directeur des sites Virgo-Maria et Rore-Sanctifica, poursuivi en justice par Mgr Fellay, les abbés Schmidberger et Cacqueray, et M.Krah (FSSPX), au pénal auprès de la justice belge depuis juin 2011 pour « vol, diffamation, racisme et xénophobie » (sic) voit son œuvre d’informations saluée et reconnue par la grande presse comme rendant un compte « exact » des débats et des oppositions ouvertes au sein des clercs de la FSSPX.
Le site VM « dont les révélations se sont avérées fondées depuis le début des négociations » La Vie du 22 décembre 2011

C’est une première.
Abreuvé d’insultes, diffamé et ostracisé par Mgr Fellay et sa clique de clercs infiltrés (2%) qui en ont strictement interdit la lecture à ses fidèles, et qui harcèlent judiciairement au pénal son directeur M. le Curé Paul Schoonbroodt, le site Virgo-Maria.org vient de voir reconnu, par plusieurs organes influents de la presse officielle (en France [La Vie] et en Italie [La Stampa]), l’exactitude de ses informations.

La Vie   La Stampa


Cela sent la fin de règne pour Mgr Fellay, après 17 ans d’une tyrannie cléricale de plomb, féroce autant qu’ubuesque, sans précédent à la tête de la FSSPX, désormais la contestation interne ultra-majoritaire qu’il affronte face aux cadres du mouvement (98%) est largement répercutée dans la grande presse.

Le site Virgo-Maria.org dont il a fait sa bête noire et un site maudit et diabolisé comme aucun organe d’informations religieuses ne l’a jamais été, est directement cité comme source d’information dans la grande presse en France et en Italie, les liens renvoyant vers VM étant donnés directement par les articles qui le citent.
Consternation et panique parmi les innombrables tartuffes qui sévissent sur les faux « forums libres » (Forum catholique de Xavier Arnaud, FECIT d’Ennemond (dit « Le Perroquet de Suresnes ») / Jacques-Régis du Cray et d’Austremoine / François-Xavier Peron, etc.), tous tenus par des artisans du ralliement : débordés par la diffusion des informations de VM par les organes ‘mainstreams’, ils ne peuvent plus tenir la censure stalinienne féroce qu’ils imposaient à leurs forums, et assistent impuissants à la propagation de l’information, tels les anciens dirigeants de la République Démocratique d’Allemagne (R.D.A.) assistaient effondrés à la démolition du mur de Berlin qui maintenait les Allemands de l’Est en captivité.

La rupture d’Albano en octobre 2011 et la proclamation salutaire par Mgr Tissier de Mallerais de sa volonté de sacrer librement et indépendamment de la Rome moderniste a signé la fin de cette ère d’obscurantisme de 5 à 7 ans où de petits potentats ridicules auto-proclamés, soutenus en sous-main par des copains et par des officines (telle le G.R.E.C.), avaient cru verrouiller et accaparer éternellement le débat au sein de la Tradition et le placer sous une surveillance soviétoïde.
Désormais ce ‘rideau de fer’ du catholicisme, imposé et surveillé par Mgr Fellay et ses sbires, s’effondre et les langues se délient.

Car Mgr Fellay n’est plus crédible :
  • ni en interne, où personne (à l’exception d’une dizaine d’abbé infiltrés et honnis de tous) ne veut de son ralliement, de son Préambule doctrinal et de Vatican II,
  • ni en externe, où le coup d’éclat d’Albano est connu, ce qui montre que Mgr Fellay a perdu le contrôle d’une œuvre qu’il ne peut plus représenter.
Mgr Fellay n’est en effet plus crédible : fourbe pour l’interne et petit potentat sans pouvoir pour l’externe. Les trois autres évêques travaillent d’ailleurs déjà à l’après-Fellay, une fois la démission de Mgr Fellay actée. La perspective du chapitre général de juillet 2012 offre d’ailleurs l’occasion institutionnelle pour officialiser ce rejet définitif de Vatican II et du ralliement à l’église Conciliaire et ouvrir la voie à de nouveaux sacres épiscopaux, retardés pendant plus de 10 ans et devenus vitaux pour assurer la survie de la FSSPX et le renouvellement du corps épiscopal de la FSSPX.

Cet évêque caméléon, qualifié publiquement naguère par l’abbé Cériani de « truqueur mîtré », a entraîné la FSSPX dans une dérive sans précédent, tellement loin de son fondateur et de sa mission, qu’un recentrage sur le discours et les orientations de Mgr Lefebvre est désormais devenu inévitable, pour lui éviter de sombrer et de perdre son identité et sa mission.

Bientôt ce sera le retour de la statue du commandeur, Mgr Lefebvre (dont Mgr Fellay, et les abbés Schmidbberger, Lorans, Celier, Nély et Pfluger pensaient avoir à jamais enterré les œuvres intégrales), qui va sortir de la tombe et leur réclamer des comptes, vingt ans après, telle la figure symbolique d’un comte de Monte-Cristo justicier, surgi de l’oubli et qui vient interroger d’outre-tombe Mgr Fellay et les félons qui ont trahi sont œuvre et ont intrigué avec son ennemi personnel, l’abbé apostat Ratzinger, pour la lui livrer et lui transférer juridiquement toutes les fondations et les œuvres de la FSSPX, en dissimulant cette félonie derrière un pseudo « retour au bercail de l’Église catholique ».$

En savoir plus … - Télécharger en PDF PDF 

http://www.virgo-maria.org/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails